Le 9 décembre 2001, Mstislav Rostropovitch acceptait la Présidence Honoraire de l’Orchestre de Chambre I Solisti di Pavia (« Les Solistes de Pavie »), qui naissait alors de la rencontre entre la passion de Enrico Dindo et l’engagement de  la Fondazione Banca del Monte di Lombardia.

En plus de 10 ans d’activité, le talent et l’enthousiasme du directeur artistique, chef d’orchestre et soliste Enrico Dindo ont porté les Solisti à un niveau d’excellence, s’affirmant ainsi aussi bien comme une présence importante dans la ville de Pavie que comme membre confirmé du paysage musical en Italie et à l’étranger.

En juin 2002, une première tournée internationale porte les Solisti à Moscou, Saint-Pétersbourg et Vilnius. Ces concerts ont été suivis en 2004 par deux événements importants à Beyrouth et à Alger, où ils ont joué à l’occasion de la clôture du semestre de présidence italienne de l’Union européenne, puis par une longue tournée en 2006 qui a intéressé les principaux théâtres de l’Amérique du sud. En 2008 et 2009, ils ont inauguré le « Malta Festival » dans le prestigieux décor du Palace Cluyard. En novembre 2011, les Solisti di Pavia ont fait leurs débuts sur les scènes du Théâtre de la Scala à Milan et du Théâtre de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg.

La Ville de Pavie les a vu souvent s’exprimer, à l’automne lors de cycles monographiques de trois concerts — ils ont ainsi exécuté, jusqu’à présent, les 6 concertos brandebourgeois de Bach, associés aux 6 Suites pour violoncelle seul, ou encore les 13 Symphonies pour cordes du jeune Mendelssohn, les 12 Concerti Grossi de Haendel et les 12 Concerti Grossi op. 6 de Corelli, la musique de chambre de L.V. Beethoven et de J. Brahms —, mais aussi à l’occasion du traditionnel rendez-vous du Concert de Pâques. 

L’activité discographique des Solisti de Pavia a pris corps avec l’étiquette Velut Luna (www.ludomentis.it). À un premier cd, contenant des pages de Tchaïkovski et Bartók, ont succédé trois autres enregistrements, proposant respectivement la musique de Rota, Respighi, Martucci et Puccini, puis celle de Chostakovitch, Stravinsky et Françaix, et enfin les œuvres de quelques uns de plus importants compositeurs italiens actuels — Carlo Boccadoro, Carlo Galante et Roberto Molinelli — qui ont explicitement dédié leurs compositions à l’orchestre.

Avec Enrico Dindo ils ont enregistré, pour DECCA, 6 concertos pour violoncelle et cordes de A. Vivaldi en 2011, et les 3 Concertos pour violoncelle et orchestre à cordes de C.P.E. Bach en 2012. Toujours chez Decca, ils publient en 2013 ENRICO DINDO & I SOLISTI DI PAVIA recording KAPUSTIN & PIAZZOLLA.

En 2012 et 2013 ils se sont produits dans plusieurs villes italiennes, telles que Ravello, Varese, Turin, Pistoia, Forlì, Pavie, Trévise et Ravenne, mais aussi en Suisse, à la Salle Paderewski  de Lausanne, ou encore à la Basilique Sant’ Eustorgio à Milan et au Théâtre Fraschini de Pavie.

En 2014 et 2015, les Solisti di Pavia se produiront avec Enrico Dindo dans une série de concerts en Italie, en Europe, en Chine et en Amérique du sud, s’affirmant ainsi comme un des plus prestigieux ensembles européens.

Dynamique et attentif aux exigences du public, l’ensemble conçoit également des initiatives de communication médiatique au caractère fortement innovateur ; il promeut par exemple le projet spécial “HaydnDay | HD” consacré à Franz Joseph Haydn, avec l’exécution , en une seule journée, des deux concerts pour violoncelle, les symphonies “Le Matin”, “Le Midi” et “Le Soir” et la Symphonie dite “des adieux”, avec Enrico Dindo dans le double rôle de chef d’orchestre et de soliste.

web-site: www.isolistidipavia.com